Pour sauvegarder la fragile

beauté du monde

QUI SOMMES NOUS?

La Fondation Iris est une fondation privée sous l'égide de la Fondation de France créée en décembre 2012 dont l'objectif est de sauvegarder la fragile beauté du monde.

 

La fondation aide des actions de préservation ou de restauration de sites naturels ou patrimoniaux fragilisés, et soutient des projets en faveur des espèces menacées.

 

Elle promeut également des évènementiels ou des travaux d’artistes, de photographes, de réalisateurs, qui contribuent à la mise en valeur des sites ou à la sensibilisation du public sur ces thématiques.

ACTUALITÉS

Voir l'ensemble de nos actualités sur notre page Facebook.

Printemps 2018 - La Fondation Iris  soutient l’exposition ORIGINES, parrainée par l’UNESCO et le Ministère de la transition écologique et solidaire, qui sera accrochée sur les Grilles du Jardin du Luxembourg au cœur de Paris du 17 mars au 15 juillet 2018. Un fabuleux hommage à la Terre et un voyage dans le temps depuis le chaos originel jusqu’à l’apparition de la vie, raconté par les photographies d’Olivier Grunewald.

Janvier 2018 - L'équipe de la Fondation Iris est au travail sur la réalisation d'un livre relatant les deux expéditions « Sciences et Images » menées en Indonésie dans les Petites Îles de la Sonde et la Papouasie Occidentale entre 2015 et 2017 à paraître à l'automne 2018.

 

En attendant la sortie découvrez notre collection de vidéos  prises lors de l'expédition en Papouasie.

Décembre 2017 - Magnus Lundgren revient juste de Taiwan avec de fantastiques images sous-marines capturées lors d'une mission de l'initiative Wild Wonders of China soutenue par la Fondation Iris depuis plusieurs années.

Novembre 2017 - Remise de la Bourse Iris Terre Sauvage des jeunes photographes de nature 2017 au Festival de Montier en Der. Bravo aux deux gagnants Camille Michel et Michel d'Oultremont qui remportent chacun une bourse de 5000 € pour réaliser le reportage de leur choix qui paraîtra dans le magazine Terre Sauvage.

Michel, 25 ans, part pour  le parc national de Yellowstone, aux USA. Il va y photographier le bison, le coyote, le loup, le lynx

et la mystérieuse antilope.

Camille, 29 ans, va réaliser

un projet au Groenland : un documentaire photographique sur la vie quotidienne d’un village : Siorapaluk 77°47N

NOS ACTIONS

Née aux États-Unis en 2010 pour donner voix à la mobilisation autour des impacts humains sur les glaciers du Denali (Alaska), la Sustainable Summits Conference est passée en 2014 par le Colorado puis en 2016 par la Nouvelle Zélande et le Aoraki /Mount Cook National Park.

 

En 2018, la quatrième édition se veut à la fois inscrite dans la continuité des fondateurs et dans le renouvellement des thèmes interrogés. Pendant trois jours, des gestionnaires de site de haute montagne, des alpinistes, des chercheurs, des acteurs du monde associatif et des entreprises innovantes du monde entier se retrouveront à Chamonix. Ils partageront leurs expériences et proposeront des solutions pour l’avenir des hautes montagnes.

 

La Fondation Iris soutient financièrement cet évènement.

 

L’avenir des hautes

montagnes du monde

Merveilles naturelles

du Yunnan

Wild Wonders of China est une initiative de la fondation Wild Wonders qui se propose de révéler au monde entier les merveilles naturelles de la Chine. Par la puissance émotionnelle de la photographie, combinée à une communication intégrant les principes fondamentaux du taoïsme qui, dès les premiers siècles de notre ère, a créé des institutions et des règles visant à protéger l’environnement et à veiller à ce que l’équilibre naturel ne soit pas rompu, cette initiative vise à tous nous inspirer à découvrir la biodiversité remarquable de la Chine, à l’aimer et à la protéger.

 

La Fondation Iris soutient financièrement 3 missions photographiques sur le site du patrimoine mondial de l'UNESCO des "Aires protégées des trois fleuves parallèles au Yunnan" entre octobre 2017 et mai 2018.

En partenariat avec les associations Accès-Réagis et l'Oasis de Pen An Hoat, Terre & Humanisme participe à la création d'un centre agroécologique à Saint-Gildas-des-Bois (Loire-Atlantique). Celui-ci aura pour but, à l’échelle du Grand Ouest, de valoriser et diffuser l’approche agroécologique (constats, objectifs, connaissances techniques, savoir-faire savoir-être, pratiques, démarche scientifique).

 

Le soutien de la Fondation Iris appuiera particulièrement les actions suivantes :

 

  • le diagnostic territorial,
  • la fonction essentielle de coordination et de programmation.

Un centre agroécologique sur le domaine de l’Abbaye de Saint-Gildas-des-Bois

Festivals de photos et de films

soutenus par la Fondation en 2017

La Fondation Iris  a soutenu trois festivals en France durant l'année 2017 :

 

Plaidoyer pour une agriculture innovante à impacts positifs

L’Association « Fermes d’Avenir » a pour but :

 

  • l’accompagnement pour la création de fermes et micro-fermes agro-écologiques,
  • la création de documents de référence et  de ressources pédagogiques, pour l’installation de potagers, fermes et micro-fermes pratiquant l’agro-écologie, la permaculture et l’agroforesterie,
  • la mise en place de projets pilotes et d’expérimentations de pratiques culturales innovantes en matière d’agriculture biologique.

 

Cette association  va réaliser un plaidoyer dont le premier objectif est d’établir un bilan quantitatif et qualitatif des bénéfices de fermes maraîchères, appliquant des pratiques agro-écologiques et s’inspirant de la permaculture. Il s’agira également de proposer des moyens aux décideurs et élus pour lever les freins à la mise en place de nouveaux projets.

 

La Fondation Iris soutient financièrement la création de ce plaidoyer.

 

Un voyage à la découverte des extraordinaires travaux botaniques de Francis Hallé, ses explorations en forêts tropicales de la planète, ses pauses entre deux expéditions dans les Jardins botaniques du monde ou encore la formidable épopée du Radeau des Cimes.

 

La Fondation Iris soutient la publication des trois ouvrages du coffret Francis Hallé aux Éditions Museo :

 

Publication des carnets botaniques de Francis Hallé

Expédition en

Papouasie occidentale

La deuxième  expédition « Sciences et Images » de la Fondation Iris  a eu lieu en Papouasie occidentale entre décembre 2016 et janvier 2017. Réunissant scientifiques et artistes dans une démarche de veille environnementale dans ces régions du globe à forte biodiversité, son objectif principal était de mettre en valeur la biodiversité extraordinaire des régions traversées et d'identifier les dangers qui la menacent, dans le but de sensibiliser à l’importance de la conservation de ce patrimoine naturel hors du commun. Découvrez les vidéos de l'expédition.

À l'occasion d'une mission d'étude en Indonésie sur la pollution plastique, la Fondation Iris a participé à une initiative remarquable de l'équipe du Tiger Blue, qui a organisée une croisière éducative pour douze enfants de l'orphelinat Jodie O'Shea à Bali, sur le thème de la préservation des écosystèmes marins en général et de la sensibilisation à la problématique des déchets plastique en partenariat avec l'ONG Gili Eco Trust à Gili Trawangan.

Initiation à la protection des écosystèmes marins

© JEAN-MARIE HULLOT & JONATHAN HULLOT / FONDATION IRIS

Bourse Iris Terre Sauvage des jeunes photographes de nature

« Avec la Fondation Iris, nous partageons une conviction : il est nécessaire de prendre le temps de comprendre le monde, et l’image est une des meilleurs vecteurs pour le faire découvrir. C’est la raison pour laquelle nous profitons de ce numéro pour l’annoncer : Terre Sauvage et la Fondation Iris s’associent et créent une bourse de jeunes photographes. Notre idée? Faire éclore des talents. Photographes passionnés de nature, si vous avez moins de trente ans, c’est le moment de vous lancer en remplissant un dossier de candidature sur notre site avant le 1er septembre 2017. Deux bourses seront remises cette année. Pour que vous aussi, vous puissiez expliquer par l’image la beauté du monde. »

 

Cette bourse est parrainée par le  photographe animalier renommé Vincent Munier.

Au lendemain de la COP21, les questions climatiques et environnementales restent un sujet prioritaire pour la communauté internationale.

 

Plutôt que  d’afficher une vision pessimiste des dégâts de l’activité humaine, ce court-métrage tente d’éveiller le spectateur aux merveilles de la nature. La trame narrative projette son public dans un monde dont l’Homme n’a jamais été le centre, tandis que les images en 3D plongent tout entier le spectateur dans ce théâtre aux dimensions infinies.

 

Le projet Insignificant est le fruit de la collaboration entre le CNRS et l'Université Paris-Sud. La Fondation Iris est partenaire de ce projet.

Insignificant :

la place de l'homme dans l'univers

Vous pouvez aussi soutenir ce projet via un financement participatif.

Protection des lémuriens de Madagascar avec l'UICN

© TONY KING

Emblèmes charismatiques de l'île-continent, on ne  trouve les lémuriens qu'à Madagascar. La déforestation et le braconnage de ces dernières années ont fait des lémuriens le groupe de mammifères le plus menacé de la planète avec 99 % des espèces – estimées à plus de 100 – en danger critique.

 

Le Plan d’action pour les lémuriens du Groupe de spécialistes des primates de la Commission de la Sauvegarde des Espèces (CSE) de l’UICN a identifié 30 sites prioritaires pour des activités de conservation. Le programme « SOS - Sauvons nos Lémuriens » s'aligne étroitement sur ce plan.

 

La Fondation Iris soutient financièrement 4 de ces projets.

L’Association « Aux Origines du Monde » organise du 12 au 27 janvier 2016 une mission sur le site de Dallol dans la dépression Danakil au nord-est  de l'Éthiopie, considéré comme l'un des environnements les plus extrêmes sur Terre. Bien que la vie macroscopique semble absente de ce site, les scientifiques de ce projet émettent l'hypothèse qu'une vie microbienne s'y soit développée.

 

Purificación López-García, directrice de recherche au CNRS et attachée à l'Université Paris-Sud à Orsay, sera la coordinatrice scientifique du projet. Elle sera accompagnée de 8 autres scientifiques. Un reportage photo ainsi qu’un documentaire seront réalisés sur le terrain par Olivier Grunewald.

 

Ce lieu unique est aujourd’hui au milieu de concessions minières pour l’exploitation de la potasse, ce qui peut à très court terme dégrader cet environnement. La Fondation Iris a décidé d’aider cette étude scientifique, ainsi que sa mise en avant médiatique, de manière à sensibiliser les autorités éthiopiennes à la nécessaire protection du site.

Dallol, la quête des premiers instants de la vie

Mission d'étude sur la pollution plastique en Indonésie

© JEAN-MARIE HULLOT / FONDATION IRIS

La Fondation Iris a engagé une série d'études sur la pollution plastique en Indonésie, le problème environnemental majeur identifié  lors de sa première expédition « Sciences et Images »  de l'été 2015.

 

Un certain nombre d'ONGs locales travaillant sur le sujet ont été identifiées, contactées et visitées.

 

Des vidéos de sensibilisation sur le sujet ont été produites et distribuées sur les réseaux sociaux, notamment en Indonésie où elles ont rencontré un vif succès (plusieurs millions de vues).

La Fondation Iris organise des « expéditions  Sciences et Images »   dont l’objectif est l’étude de sites fragiles ou de sites à forte biodiversité afin d’en promouvoir la préservation.

 

La première de ces expéditions a eu lieu dans les Petites Iles de la Sonde durant l’été 2015 à bord d’un bateau traditionnel indonésien. La richesse des sites naturels et la diversité culturelle de ce chapelet d’îles qui s’étirent à l’est de Bali jusqu’aux confins de Timor sont un sujet d’étude à part entière, un paradis pour les naturalistes aussi bien que pour les ethnologues.

 

Les participants à cette expédition avaient pour but principal de mettre en évidence les diverses problématiques environnementales auxquelles ces régions sont confrontées aujourd’hui.

 

Les carnets de bord de cette expédition sont disponibles.

Première expédition

« Sciences et Images »

© CHRISTOPHE GRUAULT / FONDATION IRIS

Maraîchage biologique

permaculturel

L’association Institut Sylva mène depuis 2011, conjointement avec le SAD-APT et la Ferme biologique du Bec Hellouin, un projet de recherches sur le maraîchage biologique permaculturel. Cette  étude, qui s’est achevée en mars 2015, a ouvert une voie novatrice en faisant la démonstration de la viabilité économique d’une micro-agriculture perma-culturelle.

 

La Fondation Iris considère que ce type d'agriculture innovante et respectueuse de l'environnement est potentiellement une solution à divers problèmes environ-nementaux qui ont été engendrés par une agriculture industrielle dont nous constatons aujourd'hui les aspects négatifs et les limites. En particulier elle a le potentiel de permettre une restauration des sols, des cours d’eau, des paysages et de la biodiversité.

 

La Fondation Iris soutient la deuxième phase de recherche et les projets d’essaimage des pratiques permaculturelles de l’Institut Sylva.

Un très violent séisme a frappé le Népal le 25 avril 2015 (7,8 sur l’échelle de Richter). Il a été suivi depuis par de nombreuses répliques. Sur tout le territoire, les tremblements de terre ont réactivé les risques naturels : avalanches, glissements de terrain, chutes de blocs, ruptures de lacs glaciaires...

 

Le service d’hydrologie et de météorologie du gouvernement népalais (DHM) a demandé à l’association Des Géorisques et Des Hommes d'intervenir en urgence pour estimer et prioriser le risque sur 20 à 25 lacs actuellement considérés comme à fort risque de rupture et effectuer des visites de diagnostic.

 

La Fondation Iris soutient cette étude qui aura lieu en fin d'été 2015.

Inventaire des lacs glaciaires

à risques au Népal

En préambule de la Conférence Climat, la COP21, le Sommet des Consciences pour le Climat réunira à Paris le 21 juillet des personnalités de toutes les religions et sagesses du monde entier pour lancer ensemble un Appel des Consciences pour le Climat.

 

Une mobilisation des consciences de tous les habitants de la Planète peut permettre de réussir le défi auquel l’humanité est confrontée : limiter le réchauffement du climat en diminuant sa consommation d’énergies fossiles !

 

Ce n’est plus seulement une question politique, économique ou écologique. C’est l’avenir de l’humanité qui est en jeu. Chacun de nous est convoqué à répondre maintenant à la question : Why do I care ? Est-ce qu’il m’importe que l’aventure de l’humanité sur Terre puisse se poursuivre ? Est-ce que je suis prêt à modifier dès aujourd’hui mon mode de vie pour que les enfants de nos enfants viennent au monde dans des conditions supportables ?

 

La Fondation Iris est partenaire de l'initiative Why do I care.

Le Muséum national d'Histoire Naturelle de la ville de Paris,  dont l’objet est la recherche scientifique, l’expertise, l’enseignement et la formation dans les sciences de la Vie et de la Terre, va, pour la première fois en France, organiser le Septième Congrès des Jardins Botaniques européens. Il aura lieu du 6 au 10 juillet 2015.

 

La Fondation Iris apporte une aide financière pour conforter l’organisation du congrès qui vise la protection de la biodiversité végétale et la mise en valeur du rôle des Jardins Botaniques dans la conservation des plantes et la sensibilisation à la préservation de la biodiversité.

Septième Congrès des Jardins Botaniques européens

Exposition « Les Routes du Miel »

Grilles du Jardin du Luxembourg

L'exposition « Les routes du Miel », composée de 80 photos exceptionnelles d’Éric Tourneret le « photographe des abeilles » prendra place au cœur de Paris, sur les grilles du jardin du Luxembourg, du 19 septembre 2015 au 19 Janvier 2016 pendant la conférence climat PARIS 2015 – COP 21.

 

Avec plus d’un million de visiteurs, cette exposition représente une chance extraordinaire d’envoyer un signal fort pour la préservation des abeilles à un moment où elles disparaissent, victimes d’un modèle agricole qui déverse dans la nature des tonnes de pesticides et transforme nos paysages en désert vert, toxique pour les abeilles et sans leur apporter la nourriture nécessaire. Unique par son envergure, cette exposition peut permettre à tous de se fédérer autour d’un événement pour montrer notre volonté de sauvegarder la nature telle que nous la connaissons pour les générations futures.

 

Cette exposition s’inscrit dans la mission de la Fondation Iris d’aider les actions en faveur de la biodiversité.

Wild Wonders of China est une initiative de la fondation Wild Wonders qui se propose de révéler au monde entier les merveilles naturelles de la Chine. Par la puissance émotionnelle de la photographie, combinée à une communication intégrant les principes fondamentaux du taoïsme qui, dès les premiers siècles de notre ère, a créé des institutions et des règles visant à protéger l’environnement et à veiller à ce que l’équilibre naturel ne soit pas rompu, cette initiative vise à tous nous inspirer à découvrir la biodiversité remarquable de la Chine, à l’aimer et à la protéger.

 

La Fondation Iris soutient financièrement la première expédition sur le terrain, dans la réserve naturelle de Tangjiahe au Sichuan, du 18 avril au 4 mai 2015.

Première mission photographique Wild Wonders of China

Mission scientifique

au centre de la Terre

Cette mission, menée par l'association MAGMA EXPLORATION, répond à la demande d’assistance de l’Observatoire Volcanologique de Goma en République Démocratique du Congo, pour relancer au plus vite la recherche et la surveillance du Nyiragongo dans le Parc National des Virunga inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1979.

 

L’objectif central de la mission, prévue fin juin début juillet 2015, est de reprendre la recherche scientifique avec comme but principal, l’amélioration des moyens de prévisions d’éruption afin d’alerter et de protéger les populations locales. Cette meilleure appréhension de l’activité volcanique devrait également permettre la promotion d’un tourisme localisé et contrôlé qui pourrait accroître les recettes et contribuer à un financement régulier pour le maintien du Parc, National en général qui abrite une biodiversité exceptionnelle, notamment des espèces endémiques et des espèces rares et mondialement menacées comme le gorille des montagnes.

Créée en 1994, l'association A.R.B.R.E.S. (Arbres Remarquables: Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde) a pour objectif d'être un lieu de rassemblement de tous ceux que les Arbres Remarquables intéressent et de diffuser les connaissances de toutes sortes qui concernent ces arbres en organisant visites, conférences, discussions, expositions, écrits.

 

La Fondation Iris soutient financièrement l'association A.R.B.R.E.S. dans sa mission de communication auprès du public, des propriétaires d’arbres et auprès des décideurs publics.

Mission de communication avec l'association A.R.B.R.E.S.

© GEORGES FETERMAN

© JEAN-MARIE HULLOT

Tourisme durable pour le Patrimoine Mondial de l'UNESCO

La planification et la gestion durable du tourisme est un des défis les plus urgents pour le futur de la Convention du patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Les responsables de sites n'ont souvent pas en leur possession les outils et le savoir faire pour gérer efficacement le tourisme, optimiser ses effets et minimiser l'impact négatif.

 

En partenariat avec l'UNESCO, la Fondation Iris  aide financièrement à développer les outils qui permettront de changer la manière de gérer le tourisme sur les sites du patrimoine mondial ; ces outils collaboratifs et évolutifs ont pour but de propager les idées innovantes et les expériences concluantes auprès des instances  locales et nationales chargées de la gestion des sites.

La fondation Wild Wonders est une fondation suédoise qui soutient des initiatives visant à révéler la beauté et l'importance de notre patrimoine naturel ainsi que les questions de conservation auxquelles ce patrimoine est confronté.

 

Elle s'efforce d'utiliser la puissance émotionnelle de la photographie, de la vidéographie et d'autres médias en faveur de la conservation.

 

La Fondation Iris supporte financièrement un certain nombre d'initiatives de Wild Wonders Foundation comme Wild Wonders of China.

Conservation et communication avec Wild Wonders Foundation

Interprétations plastiques autour de la Villa Viardot à Bougival

© FRANÇOISE BRENCKMANN

En 2013 la Fondation Iris a financé la mise en valeur artistique du Parc paysager de la Villa Viardot où a lieu le Festival de Musique de Bougival,  organisé par l'association des Amis de Georges Bizet.  Située en face de la maison où Bizet a composé Carmen,  au pied de la "colline des Impressionnistes", cette propriété de 4 hectares, d'une grande valeur paysagère et culturelle,  est l'écrin de la Villa de la cantatrice Pauline  Viardot, et de la Datcha de l'écrivain Ivan Tourgueniev.

 

Les trois oeuvres réalisées  par l'artiste suisse Andreas Kressig, faisant écho  à la sauvegarde du site, ont invité les visiteurs à mieux découvrir le parc.

 

Une armoire, placée dans la roseraie, est exposée aux intempéries, à l’image de la Villa, comme laissée à l’abandon, dans l’attente d’un sauvetage. Un muret  constellé de DVD aux reflets arc-en-ciel évoque des traces musicales des musiciens ayant vécu et joué dans la Villa. Des barrières de sécurité dorées  forment un collier autour de la Villa et passent d'une fonction de protection du public à celle de défense du site en péril.

CONTACTEZ-NOUS

Vous souhaitez nous poser une question, nous soumettre un projet ?

Fondation Iris

c/o Fondation de France

40 avenue Hoche

75008 - Paris

France